La mémoire d’un poisson rouge.


Pérols : après le naufrage des finances, voici venu le temps du naufrage de l’urbanisme et de la politique d’aménagement du territoire !

Monsieur le Maire de Pérols n’a besoin ni d’adjoint aux finances (il gère lui-même les deniers des contribuables), ni de commission urbanisme.

D’ailleurs en matière d’urbanisme, nous apprenons qu’une tour de 14 étages sera érigée dans la zone du Fenouillet en lieu et place de l’Eurhotel.
Progressivement, Monsieur le Maire, vide la zone commerciale de ses activités pour livrer des terrains aux promoteurs immobiliers qui vont pouvoir construire des logements dans des tours.

Au moment où les grandes agglomérations abattent leurs tours déshumanisées, le maire de Pérols autorise des programmes immobiliers d’un autre temps.


Le projet de stade de football à Pérols s’éloigne, alors il faut occuper l’espace (médiatique et physique) d’une autre manière.
Nous connaissons déjà les maux d’une tour de 14 étages avec 100 logements : surpopulation, problèmes de stationnement, problèmes d’accessibilité, problèmes de sécurité…
Ha, qu’il est loin le temps où le Maire actuel de Pérols était dans l’opposition et brandissait rageusement avec ses colistiers des pancartes avec un non catégorique aux immeubles de plus de 4 étages.